Trois de perdus, deux de retrouvés !!
 

Parmi toutes les expressions qui émaillent et enrichissent notre belle langue française, il y en a une très célèbre qui déclare : "Un de perdu, dix de retrouvés" ; et qui reste à prouver, ou du moins à comprendre ! L’idée générale de ce proverbe est de nous aider à regarder vers l’avant sans se lamenter sur ce qui est perdu, mais en nous apercevant de ce que nous avons encore, ou en plus ; et le tout sans chercher à comparer, démarche stérile en l’occurrence.
D’où le titre un brin provocateur de cet éditorial : le changement qui s’impose à tous dans cette paroisse, que ce soit le départ d’une communauté religieuse et des frères qui la composaient, ou bien l’arrivée d’une nouvelle équipe de deux prêtres diocésains, doit être pour chacun de nous l’occasion de rendre grâce : rendre grâce pour tout ce qui a été semé par le travail pastoral des Prémontrés, que nous récoltons ; et rendre grâce aussi pour les deux modestes ouvriers dans la Vigne du Seigneur, selon le mot du pape émérite en son élection, qui se sont enfin installés depuis le 1er septembre.
Rendre grâce, et puis aller de l’avant ! Maintenant que la charge curiale est de nouveau portée, il s’agit de s’unir tous ensemble, des Tourettes à Teyssières et de Marsanne à Allan, pour accomplir notre mission ! Il ne s’en est fallut parfois que d’un cheveu, en effet, pour que chacun de ne se replie sur soi en comptabilisant ses acquis au risque d’oublier son devoir : annoncer la Parole de Dieu à temps et à contretemps, faire connaître la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, travailler à une unité fraternelle -et non pas administrative- qui est à la fois témoin et condition d’une vie chrétienne authentique, s’assurer du service de la Charité, transmettre notre espérance....
Ces premières semaines dans la paroisse Sainte Anne ont été aussi l’occasion pour vos deux curés de rendre grâce, à leur tour, au fil des rencontres, pour tous ceux et toutes celles qui sont engagés dans les relais, la catéchèse, les funérailles, les baptêmes, la liturgie et la charité ; et il s’agit maintenant de continuer à avancer à la suite du Christ.
Pour nous aider à aller de l’avant, notre évêque offre à la paroisse deux beaux cadeaux : deux séminaristes nous sont en effet confiés, certains week-end, pour se former et affiner leur vocation de serviteur du Christ dans le sacerdoce : l’occasion pour chacun d’accueillir un regard jeune et parfois stimulant qui aidera sûrement notre paroisse et tous ses membres à être fidèles à leur vocation qui est, selon le Pape François, de "rendre visible l’essentiel, c’est-à-dire le Christ".

+Père R. de TARLÉ






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP