Nouvel article

Le Seigneur vient !


 

Nous voici au commencement d’une nouvelle année liturgique. C’est le temps de l’Avent : les quatre semaines qui précèdent Noël et qui nous préparent à la venue du Seigneur. Mais qu’en est-il de cette venue du Seigneur ? Elle n’est annoncée dans aucun journal. Est-ce une rêverie ou une réalité ? Si, comme nous le croyons, c’est une réalité, n’attendons pas le 25 décembre pour la célébrer. Sachons-le dès maintenant : la voie est ouverte à l’espérance, à l’inattendu de Dieu. Est-ce qu’il nous trouvera vigilants dans la prière, prêts à l’accueillir, au jour de son avènement ? Au milieu des sollicitations à la consommation et au "folklore" de Noël, au milieu des appels à m’installer dans un confort douillet, entendrai-je la voix de Jean Baptiste : "Préparez les chemins du Seigneur" ?
Le contexte de crise économique et sociale qui est le nôtre précipite de plus en plus de nos frères et sœurs dans la pente de la pauvreté et les enferme dans la peur du lendemain. Préparer les chemins du Seigneur, n’est-ce pas alors allumer des étoiles pour eux dans la nuit ? A Noël, selon la prophétie d’Isaïe, "le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière". Mais dès aujourd’hui le Seigneur se dit dans le regard qui réconforte et relève, dans le sourire qui invite à la confiance, dans le geste fraternel qui transmet la charité comme une lumière. Il ne faut pas moins de quatre semaines pour découvrir que Noël, c’est la fête des pauvres.
Saint Augustin nous y invite : "Venez, vous, les pauvres ; vous êtes invités par le pauvre. Venez, vous, les malades ; il est le médecin. Venez, vous, les infirmes ; il est celui qui relève. Venez, vous les aveugles ; il est la lumière."

Fr. Louis-Marie






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP