Etincelle mars 2011

L’histoire de Justin


 

Justin revient me voir après plusieurs années. Il a une quarantaine d’années. La dernière fois, il était décidé à partir coûte que coûte en clandestin pour l’Europe. Il savait bien qu’il risquait sa vie mais comme de toute façon elle était sans espoir à Bamako… L’an passé, il a été opéré deux fois ; il ne sait pas exactement quel organe était concerné et pourquoi, mais son salaire de toute l’année est passé dans le coût de l’opération – il travaille dans un grand magasin tenu par des Indiens (de l’Inde !). Son logeur est un musulman polygame. Au début il voulait que Justin « fasse la prière » (se convertisse) ou qu’il s’en aille. Mais une des deux épouses est intervenue, disant que ce n’était pas bien de chasser un homme malade, que la religion n’avait rien à voir là-dedans et que de toute façon les chrétiens étaient aussi respectables que les autres. Alors le logeur a réuni sa famille dns la cour de la concession et a fait venir ses amis. Devant eux tous, il a présenté ses excuses à Justin, l’assurant qu’il pourrait rester autant que de besoin. Et comme Justin est actuellement sans ressource, en plus c’est le logeur qui le nourrit. Par les temps qui courent, c’est une histoire bonne à raconter.

Père Jean Bolomey, missionnaire drômois au Mali.
Lu dans Drôme Hebdo.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP