Consacrés !
 

Le dimanche 28 juin, notre paroisse a été consacrée à la Vierge Marie mère de l’évangélisation, et nous, paroissiens, avec. Désormais, nous sommes invités à regarder d’un œil neuf notre vie de tous les jours, en tant que membres de l’Église. Et ce mois de juillet qui s’ouvre, à quoi le consacrerons-nous ? Pour les jeunes, c’est un temps de vacances. Pour beaucoup, c’est en tous cas un temps privilégié de repos, de rencontre et d’amitié, un temps familial. Ce temps qui nous est offert, donnée, pour reprendre des forces, vers quoi s’oriente-t-il, à qui ou à quoi est-il consacré ?
Lors de notre dimanche autrement du 7 juin dernier, le Rallye des communautés à permis à beaucoup d’entre nous de toucher du doigt, d’entrer dans le quotidien de ceux qui dans notre paroisse ont fait le choix d’une vie consacrée au Seigneur. Ce qui est marquant, c’est que les témoignages que j’ai eu de la part des visiteurs ne portaient pas sur ce qu’ils avaient vu, mais sur ce qu’ils avaient ressenti. Effectivement, la vie d’une personne consacrée au Seigneur est le plus souvent discrète, faite des petites choses du quotidien, mais le tout vécu en union avec le Seigneur Jésus. « Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps (Mt 28,20) » nous assure le Seigneur.
Écoutons ce que nous disait Chiara Lubich sur ce sujet : « Ces paroles, les dernières de Jésus, marquent à la fois la fin de sa vie terrestre et le début de celle de l’Église. Il y reste présent de bien des manières : dans l’Eucharistie, dans sa Parole, dans ses ministres, dans les pauvres, les petits, les laissés-pour-compte…, dans chacun de nos prochains.
Nous aimons souligner une présence particulière de Jésus, indiquée dans l’Évangile de Matthieu : « Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Cf. Matthieu 18, 20). Jésus désire, par ce mode de présence, s’établir partout.
Si nous vivons ce qu’il nous demande, spécialement son commandement nouveau, nous pouvons donc faire l’expérience de sa présence même en dehors des églises, au milieu des personnes, partout où elles vivent, au cœur du monde, n’importe où.
Ce qui nous est demandé, c’est l’amour réciproque, un amour de service, de compréhension, qui nous fait participer aux douleurs, aux angoisses et aux joies de nos frères ; cet amour, caractéristique du christianisme, qui couvre tout, qui pardonne tout.
Vivons de cette manière, afin que chacun ait, déjà sur cette terre, la possibilité de rencontrer Dieu. »
Voilà comment vivre des mois d’été en étant vraiment consacré, c’est-à-dire des personnes qui vivent le sacré, la Présence de Dieu, dans leur vie de tous les jours. Sachons, par la prière quotidienne, la messe dominicale et l’expression de la charité être digne de cette présence de Dieu qui nous accompagne dans notre vie de tous les jours.

+ Père R. de Tarlé






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP